Deuxième étape: Osaka, Kyoto et Shirahama

Après avoir passé une petite semaine à Tokyo, nous voici le samedi matin en route pour Osaka. Nous avons pris le Shinkansen de la gare de Tokyo en direction de Shin-Osaka. Départ midi, arrivée à 15h, rapidité, ponctualité et propreté sont les maitres mots de ce train à grande vitesse!

Cette deuxième étape fût très intéréssante car nous avons découvert un joli mix entre la modernité d’une ville « à taille humaine » qui est Osaka (je dirai que c’est la ville qui ressemble le plus à une ville française), et la tradition qui est parfaitement représentée par Kyoto. Shirahama était quant à elle, l’occasion de se plonger dans le quotidien des Japonais et notamment de découvrir leurs loisirs lorsqu’ils sont en vacances.

Retour à notre récit…

Arrivés à Shin-Osaka, nous avons déposé nos valises dans un petit hôtel à proximité de la gare. Le quartier n’a rien d’extraordinaire mais étant donné que durant cette deuxième étape nous avions décidé de pas mal nous déplacer, Shin-Osaka était vraiment le point de chute idéal.

Pour ce premier après-midi, nous avons opté pour une visite d’Osaka et sommes allés nous promener dans les petites ruelles du quartier de Namba et notamment le long de la petite rivière « Dotombori-gawa ». Le quartier est très charmant et très animé. C’est ici que nous avons découvert les premiers Takoyaki, ces petits beignets fourrés d’un petit morceau de poulpe que vous trouverez dans toutes les rues et que les Japonais mangent à tout moment. Un must à découvrir!

Le soir, nous sommes allés tester un curry japonais dans la galerie Namba Parks qui est une immense galerie rassemblant un grand choix de restaurants.

image

Dimanche, nous avons continué notre découverte d’Osaka en prenant la ligne JR Osaka Loop Line, ligne incluse dans le JR pass et qui permet de voir toutes les principales attractions de la ville. Ainsi nous avons pu découvrir les quartiers suivants: Osaka Cattle, Tennoji, Tsutenkaku Tower et Tenjimbashisuji street. Le soir, nous nous sommes régalés de notre premier Okonomiyaki! Un délice à ne pas manquer. Nous sommes allés dans le quartier de Kita, dans la petite rue couverte Ohatsutenjin-dori. Ici se trouve le restaurant Yukari. Les Okonomiyakis sont préparés devant vous et sont tout simplement succulent!

image

Lundi, direction Kyoto. Nous avons pris le shinkansen depuis la gare de Shin-Osaka jusqu’à la gare de Kyoto. Le trajet est très court, 10 min environ et la fréquence des trains très régulière. Nous avons énormément marché ce jour-là. Kyoto est vraiment l’image de ce que nous, Occidentaux, nous nous faisons du Japon. Il y a pleins de petites maisons traditionnelles comme nous pouvons les découvrir dans les dessins animés japonais. Cette ville est synonyme de quiétude et de tradition. Une vraie pépite pour ceux qui veulent découvrir le Japon traditionnel. Je ne me rappelle plus exactement de notre itinéraire dans la ville, tellement nous l’avons arpenté en long en large et en travers. Je sais néanmoins que nous avons fait les quartiers et lieux suivants: sud de Higashiyama, le temple Shoren-in, le parc Maruyama-koën, le temple Kodai-ji, le quartier des Geishas Gion, les bords de Kamo-Gawa, le parc du Palais Impérial…
Le point de départ idéal est, je pense, l’arrêt de métro Higashiyama. De là, vous décidez soit de visiter le sud de Higashiyama ou le nord. Nous, nous avons passé plus de temps dans le quartier sud, car il me semble qu’il y a plus de monuments incontournables à découvrir, puis nous sommes remontés le long de la rivière Kamo-Gawa, jusqu’au parc du Palais impérial. Nous avons fait un stop à midi chez Mos Burger, une chaine de burger japonaise. Il n’y a aucun impératif à s’y arrêter. C’est tout simplement notre curiosité qui nous a poussé à découvrir cette chaine. Après tout, découvrir le Japon, c’est aussi découvrir ce que les Japonais mangent au quotidien.
Après cette longue journée, plus de force pour aller manger au restaurant, du coup, nous avons acheté des bentos à la gare, que nous avons dégusté à l’hôtel. Et là, c’est également un must. Les bentos sont vraiment bien préparés et sont très goutus!

image

Mardi, nous avons à nouveau pris le shinkansen direction Kyoto, mais cette fois-ci pour aller à la bambouseraie Arashiyama. Petite promenade au vert, à la découverte des forêts de bambous et de la campagne kyotoïte.
Le soir nous sommes retournés dans le quartier de la gare d’Osaka pour y déguster des Udon et du Kitsune (tofu poêlé) 🙂

image

Mercredi, dernier jour de notre deuxième étape. Nous avons décidé d’aller à la découverte des plages et des Onsens japonais. Direction Shirahama, une station balnéaire réputée pour ses Onsens. 2h30 de trajet qui vous font découvrir la campagne japonaise ainsi que les bords de côte. Etant partis très tôt, nous avions acheté des petits gâteaux à la boulangerie de la gare ainsi que des bouteilles de café au lait pour prendre notre petit-déjeuner dans le train! Un vrai régal. Il faut savoir qu’au Japon, vous trouvez pléthore de bouteilles de café au lait et ils sont délicieux!
Arrivés à Shirahama, nous nous sommes dirigés vers l’Onsen Saki-no-yu… Un des plus réputés au Japon… Malheureusement celui-ci est fermé le mercredi. Pas de chance, néanmoins le gardien nous a tout de même laissé entrer afin que l’on voit à quoi il ressemble. Le lieu est magique, vous êtes face à la mer et les vagues viennent se briser contre le Onsen. J’aurai bien aimé le tester néanmoins, il faut savoir quelques règles avant de décider d’aller dans un Onsen au Japon. Ce ne sont pas des lieux mixtes, donc si vous voulez y aller avec votre chéri, c’est loupé. En effet, il y a un onsen pour homme et un onsen pour femme. De plus, il faut y entrer nu (maillot de bain interdit) et les tatouages ne sont pas les bienvenus (synonyme de mafia japonaise même si pour les étrangers, ils sont plus souples)…

image

Du coup, nous nous sommes dirigés vers la plage. Une vraie découverte pour nous Occidentaux. Le rapport au soleil et à la plage est totalement différent de chez nous. Les Japonais ne s’exposent quasiment pas au soleil, même si je pense qu’avec la mondialisation, ceci est en train de changer. Sur la plage, vous verrez énormément de parasol avec des tables et les Japonais couverts de la tête au pied. En effet, exit les séances de crêpes au soleil et exit les monokini! Sur les plages japonaises, la combinaison et le chapeaux sont de vigueur. Il est, encore aujourd’hui, mal vu d’avoir la peau bronzée, synonyme de personnes travaillant dans les champs et donc de non réussite social. Autre fait marquant, à 18h, une sirène retentie indiquant la fin de la journée et insitant donc les Japonais à plier leurs affaires et à rentrer.
La journée à Shirahama fût très enrichissante sur le point culturel. Nous étions les seuls étrangers et ce fût l’occasion de découvrir une nouvelle facette de la culture japonaise.

image

Fin de cette deuxième étape, prochainement troisième de notre périple au Japon: Hiroshima!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s